Typoésie arbitraire

Cette exposition a été présentée au Havre dans le cadre d’Une saison graphique en 2021. Les textes qui s’affichent dans l’espace de l’exposition sont la résultante de différentes règles établies à l’avance : un outil scripteur qui permet de tracer des compositions typographiques et un processus d’écriture pour générer des textes à l’aide de son téléphone.
Les lettrages produits sont issus d’un système où l’outil de dessin en induit toutes les règles et les contraintes. Concernant les textes en eux-mêmes, les téléphones sont équipés d’assistant à la rédaction qui nous permettent de taper plus rapidement les textes ou même d’apprendre du vocabulaire ; en suivant certaines contraintes d’écriture prédéfinies, nous avons cheminé dans le champ lexical de notre téléphone et généré plusieurs récits où il est difficile de prévoir ce qu’on va être en mesure de raconter. Par exemple, les textes de l’affiche ont été produits avec la contrainte d’écrire uniquement avec les suggestions du téléphone et d’obtenir de ce dispositif qu’il nous propose soit le mot «saison», soit «graphique». L’exposition met en scène les outils et les productions graphiques et textuelles dans l’espace de la galerie. Pour plus d’information et pour programmer cette installation vous pouvez nous contacter ici.

Information techniques
Vous pouvez nous contacter ici pour plus d’informations.

Crédits
Installation typoétique : Adrien Chacon et Julien Molland
Textes : collectif

L’affiche de l’exposition a fait l’objet d’une commande particulière. Il s’agit d’un tirage de 120 x 176 cm en sérigraphie 4 tons imprimé à l’atelier Lézard graphique. Elle a été affichée dans les rues du Havre pendant l’événement.